AEROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES

AEROPORT NOTRE DAME DES LANDES

Ô démocratie, que d'oppressions nous commettons en ton nom !

Voilà un problème qui fait couler beaucoup d'encre, du sang et des larmes !

     Pourtant la démocratie est le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple. Nos élus n'ont qu'un devoir, celui de faire notre bonheur. Mais voila, la volonté populaire a été changée en volonté nationale et la volonté générale en dictature majoritaire. Quelle différence faisons nous entre elles ? La volonté nationale est la volonté de nos élus, qui ne peuvent et ne doivent jamais s'opposer à la volonté du peuple. Une majorité (51%) ne peut et ne doit en aucun cas s'imposer à une minorité, quelle qu'elle soit, fut-elle de 49,9% !

    Une partie du peuple ne veut pas de cet aéroport. Alors comment et pourquoi nos élus ne la respectent pas ? Parce qu'en votant pour eux, nous considérons que nous sommes ignorants et nos élus sont intelligents et sages. En votant, nous renoncons à nos libertés individuelles au profits des libertés collectives. Sauf que les Lumières avaient compris que l'intérêt collectif était la somme de tous les intérêts personnels. Aujourd'hui, l'intéret collectif est devenu l'intéret de la Nation, ceux des idéologies politiques et économiques. Il écrase l'intérêt individuel pour notre bien ! Si ! Si ! Ils nous disent qu'ils ont raison et nous, le peuple, toujours tord !

     Les Lumières avaient considéré " que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements ....afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous". Nous ne devons pas oublier que nous avons tous le droit de résister à l'oppression,  le devoir de résister à l'oppression de nos gouvernements, surtout quand ceux-ci font de la loi l'instrument de nos oppressions ! Le bonheur de tous, ce n'est surement pas le bonheur de certains (princes) au détriments des autres (esclaves).

La loi est devenu l'instrument de l'oppression des peuples par les princes que nous avons nous mêmes élus ! Nous avons élus des gens pour nous priver de liberté au nom de la sacro sainte sécurité. Sauf qu'en opposant deux droits en eux, (au lieu d'opposer un droit et un devoir) on réduit forcement les deux ! Vous pensez réellement que nous sommes plus en sécurité avec toutes ces lois liberticides ? 

 

Toulon Sur Arroux le 10 janvier 2016

ainte sécurité