Citations

RESPONSABILITE

Ce monde est ce que nous en avons fait. S'il est sans pitié aujourd'hui, c'est parce que nous l'avons rendu impitoyable par nos comportments. Nous ne pouvons changer le monde que si nous changeons nous-même, et cela passe par notre langage et notre façon de communiquer.

GANDHI.

 

EDUCATION

On stimule trop la compétitions entre les enfants (...) Tous le monde parle de paix, mais personne d'éduque à la paix. Les enfants sont éduqués à la concurrence, et la concurrence est la première étape vers la guerre.

"L'éducation interdite" FB Parent autrement à Tahiti   Le monde s'éveille grâce à vous.

VIOLENCE

Celui qui a tué un homme qui n'a commis aucune violence sur terre, ni tué, c'estr comme s'il avait tué tous les hommes. Celui qui sauve un seul innocent, c'est comme s'il avait sauvé l'humanité toute entière...

Coran V,32

 

Ne tuez pas la personne humaine, car  Allah l'a déclaré sacrée...

Coran VI, 151

 

Quelles que soient nos croyances, nous ne pouvons aimer nos dieux et persécuter ses enfants. Qui aiment ses frères aiment ses pères. Opprimer, violenter ou tuer un seul frère, c'est tuer le divin en soi. Nul ne vient au père sans son fils......

Aël 

L'homme qui fit découvrir le yoga à l'occident

" La liberté et l'éveil viennent à celui qui vit pleinement "

Lorsque l'on demandait à B. S. K. Iyengar quel asana (posture) était le plus difficile, il ne répondait ni le poirier ni la roue, encore moins le scorpion ou le corbeau en torsion, mais savasana, ou posture du cadavre. Difficile, cette position de relaxation où l'on est tranquillement allongé par terre, à la fin du cours de yoga ? Eh bien oui ! D'après le maître, le yoga vise, avant la détente physique, le détachement par rapport à notre égo et à tout nos préjugés, nos tensions, nos préoccupations et nos peurs. Ce lâcher prise conduit à la vraie liberté, et c'est là l'essence même du yoga, et non la maîtrise parfaite des exercices. Un point de vue qui peut paraître étonnant de la part d'un yogi réputé pour son exigence dans la pratique des postures. Or, à ses yeux, le vécu intérieur était plus important que la perfection extérieure.

Extrait revue Happinez n° 7, artcile de Abhinabha Tangerman